Une saison pas comme les autres

10 ans, Non classé

Cette année, tout semble chamboulé. La pandémie de COVID-19 nous a obligés à annuler les concours et les manifestations de ce début de saison et à suspendre tous les entraînements. Plus que cela, ce sont nos habitudes de vie qui ont été profondément changées en quelques jours. Pourtant, vous avez trouvé des moyens pour garder le sourire et rester en forme. Retour sur quelques initiatives proposées ce printemps par les sociétés de gym du canton.

Martigny Aurore

A Martigny Aurore, le Comité de la société a eu l’idée de proposer des challenges aux gymnastes pour garder le contact avec eux et les faire bouger. Chaque semaine, 3 challenges ont été publiés sur les réseaux sociaux. Tout le monde était invité à reproduire l’exercice proposé à la maison, en se filmant, et à poster ensuite cette vidéo sur Facebook ou Instagram en mentionnant Martigny Aurore. La vidéo était ensuite republiée en story par la société.
Dès le début, les retours ont été très positifs et des gymnastes d’autres sociétés de la région ont également participé aux défis.

Miège Olympic

Afin de garder le contact avec ses gymnastes, Miège Olympic a lancé un challenge de Pâques à tous ses membres. Les personnes qui souhaitaient participer ont été invitées à envoyer une vidéo par WhatsApp, avant le lundi de Pâques. Les gymnastes avaient beaucoup de liberté dans la réalisation, ils pouvaient choisir la musique, être accompagnés de leur famille ou encore utiliser des engins. Ils devaient cependant réaliser la vidéo chez eux (confinement oblige) et faire apparaître FSG Miège Olympic une fois.
La société a reçu des vidéos très créatives et surprenantes. Les monitrices ont été réquisitionnées pour visionner les vidéos et mettre une note pour le challenge.

Ardon la Lizernoise

A la Lizernoise, deux initiatives ont été mises sur pied durant la pandémie.
Tout d’abord, les cours de yoga ont continué virtuellement pour les membres de la société. Deux programmes de cours (un programme spécifique pour les enfants et un autre pour les adultes) ont été proposés chaque semaine sur la page Facebook de la société de gym d’Ardon. Les membres étaient libres de le suivre à la maison, à leur rythme. Par la suite, les cours papier ont été remplacés par des cours de yoga en ligne et en direct. En effet, chaque semaine, dès la fin avril, deux cours de yoga ont été proposés sur une plateforme de vidéo conférence.

Le Comité de la société a également proposé des défis aux gymnastes. Un extrait vidéo avec un exercice a été publié sur les réseaux sociaux chaque lundi. Les gymnastes se filmaient ensuite en reproduisant le plus grand nombre possible d’enchaînements sans s’arrêter. Ils avaient pour consigne d’envoyer leur vidéo à un de leurs moniteurs et la vidéo était ensuite publiée sur les réseaux sociaux de la société.

STV Leuk-Susten

A Leuk, des challenges originaux ont été proposés chaque semaine par la société.
Notons par exemple un jeu de l’oie sportif, pour lequel il fallait pratiquer les exercices notés sur la case sur laquelle vous tombiez. Il fallait bien sûr au préalable se munir d’un dé et de quelques pions.
Un autre jeu proposé a été celui de l’ABC de la gym. Les gymnastes étaient invités à trouver un exercice de gym à faire pour chaque lettre de l’alphabet. Par exemple, S pour salto ou G pour grand écart.

Fully Amis Gym

A Fully, ce sont des petits exercices qui ont été proposés aux gymnastes sur la page Instagram de la société. Par exemple, lors du défi numéro 6, les gymnastes avaient la possibilité de présenter à leurs entraîneurs et aux autres gymnastes, un grand écart.

Vétroz Amis Gymnastes

A Vétroz, les gymnastes avaient pour consigne de continuer à entraîner la souplesse, à la maison, pendant le confinement.
Les gymnastes du groupe gym individuelle et gym à deux ont eu droit à un entraînement par semaine par visioconférence. Cela leur permettait de s’entraîner (de façon virtuelle) et de rester motivées. Les plus petites gymnastes se sont vu proposer des challenges afin de s’occuper et continuer à pratiquer.